+41 22 700 16 16

13 GRAND-RUE 

C’est le lieu de l’exposition proprement dite et l’endroit où se dérouleront la plus grande partie des animations et événements. 

Niché au coeur de la vieille-ville, le 13GR’ est avant tout un espace créatif avec la galerie Calamart. À travers ses expositions, vernissages ou événements privés, c’est un lieu d’échanges unique. Un corner « Acciaio » se trouve au milieu de la galerie. 

LA LÉGENDE 

Mentionnez le mot « Celeste » et vous verrez les yeux des aficionados de vélo s’embuer d’une ferveur quasi-mystique… Car cette couleur unique – un bleu vert turquoise – est un véritable mythe dans le monde de la petite reine. Et comme tous les mythes, l’origine de cette couleur mélange folklore, légende urbaine et petite histoire. 

Certains racontent qu’elle représente le ciel de Milan par une fin d’après-midi d’été. Après tout, en latin, le mot signifie « ciel ». D’autres prétendent qu’elle s’inspire des yeux de la Reine Marguerite de Savoie pour qui Edoardo Bianchi aurait fabriqué un vélo. D’autres enfin, plus pragmatiques, expliquent qu’elle n’est due qu’au hasard du mélange de surplus de peintures militaires obtenues à bas prix. 

Non contente d’avoir une origine incertaine, le Celeste a aussi considérablement évolué au fil du temps, étant pour paraphraser Verlaine « ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre », ce qui la rend d’autant plus indéfinissable… 

Quoi qu’il en soit, dans un monde où des millions de marques se battent pour se distinguer, il est rare qu’une simple couleur soit immédiatement reconnaissable et soit si évocatrice de passion, de tradition et de performance. Aujourd’hui, le Céleste a acquis ce statut unique et est indissociable de la marque. 

Céleste, c’est Bianchi. Bianchi, c’est Céleste. 

PLUS DE 20 VÉLOS HISTORIQUES 

L’exposition constitue une rétrospective Bianchi Campagnolo regroupant 50 ans de vélos de course mythiques et d’objets aux couleurs de la marque. Du modèle « Paris-Roubaix » de 1953 au « Pantani » de 2000, ce sont ainsi 20 pièces iconiques et parfois très rares qui seront exposées. 

Montée par Arnaud Lambert, l’exposition a bénéficié du concours précieux de plusieurs experts et collectionneurs avertis, qui ont accepté de partager leurs connaissances encyclopédiques et de prêter certaines pièces rares. Il s’agit de David Lancosme (AtelieREcycle), de Silvain Rochat (Rochat Cycles), d’Urs Staeger, d’Yves Caillon et d’Harry Meyer (des biographies résumées sont fournies plus bas). 

L’exposition débute le 11 avril avec le vernissage prévu le 28 avril. Il sera suivi de plusieurs événements privés au cours des 2 mois et demi que durera l’exposition. Du son et de l’image viendront compléter l’exposition. 

Le 21 mai, une sortie à vélo type « classique » est prévue à Genève pour les amateurs et admirateurs de la marque, naturellement tous montés sur des Bianchis Celeste !